La voix cachée de Parinoush Saniee.

«La voix cachée» de Parinoush Saniee.

Il y’a quelques semaines , j’avais partagé la quatrième de couverture de la voix cachée de Parinoush Saniee. Le résumé se trouve ici.

Que peut-il bien se passer dans la tête d’un enfant de 04 ans qui ne parle pas encore et qui pourtant ne souffre d’aucun trouble d’élocution? Comment perçoit-il son environnement? Et comment son entourage le perçoit-il? C’est que nous livre Shahaab lui-même. D’une grande sensibilité, il est le témoin mutique de la vie quotidienne familiale et sociale. Victime de moqueries et de violences psychologiques, il se crée son univers et se forme à son rythme dans l’observation tout en s’appuyant sur l’amour de sa mère.

L’histoire se déroulant en Iran, j’ai apprécié la subtilité de l’auteur à nous parler de certaines réalités sociales iraniennes sans pour autant sortir du cadre de l’histoire.

Le livre se lit facilement avec des mots utilisés simplement à l’image et au rythme de ceux de l’enfant narrateur.

Ce que je retiens, c’est que l’équilibre et la cohésion familiale sont importants pour la santé psychologique d’un enfant. Nos rapports avec nos parents sont déterminants dans la construction de l’adulte que nous devenons.

Le roman est vraiment bien écrit et il est d’une grande sensibilité. On pourrait même se demander  si cette « voix cachée » est uniquement celle de Shahaab ou implicitement celle du peuple iranien soumis à des lois rigoristes. C’est un ouvrage que je conseille vivement.

Suivez-moi également sur facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *