les frasques d'ebinto

Les frasques d’Ebinto, Amadou KONE

J’ai récemment partagé un jeu QUI SUIS-JE ? où l’on découvrait l’auteur Amadou KONE. J’ai décidé de partager un billet sur son roman Les frasques d’Ebinto qui m’a fait le connaître. Quand je pense à ce roman , il me vient à l’esprit « erreurs de jeunesse ».

Ebinto c’est un jeune garçon qui, après l’obtention de son Certificat d’Etudes Primaires est envoyé à Grand-Bassam (en Côte d’Ivoire) pour poursuivre son cursus scolaire. Ebinto vivait paisiblement avec ses rêves et ses espoirs mais c’était sans compter sur l’adolescence et son lot de bouleversements. Le collège coïncidant bien souvent à la période de puberté, notre jeune adolescent se retrouve confronter aux méandres de l’amour. Entre une Monique qui l’aime et une Muriel qui lui plaît, Ebinto s’y perd. Un seul faux pas et s’ensuit une série de frasques qui immanquablement lui reviennent à la figure jusqu’à ce qu’il prenne conscience de son erreur. Hélas, certaines erreurs peuvent engendrer des tragédies.

C’est un roman éducatif , facile à lire (dépendamment de la sensibilité de chacun, certains passages peuvent être troublants ) s’adressant aussi bien aux adolescents qu’aux adultes. On retient avec Ebinto qu’il faut savoir tirer le meilleur parti des circonstances de la vie: LE VRAI BONHEUR , ON L’APPRECIE MIEUX QUAND ON L’ A PERDU.

Ce jour-là seulement, je compris qu’il est des femmes qui sont faites pour éblouir, pour allumer les passions et qui sont source de souffrances, puis qu’il en est d’autres qui, bien que discrètes, assurent à l’homme une vie tranquille avec non moins de plaisir. Monique était de ces dernières.

Les frasques d’Ebinto

Que de peines nous éviterions si nous prenions chaque être pour ce qu’il est et non pour ce que nous aurions préféré qu’il fût

Les frasques d’Ebinto

Ami lecteur , as-tu lu ce billet sur l’hibiscus pourpre de Chimamanda Ngozi Adichie?

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *